La symbolique du miroir : le miroir social

Le miroir social est défini par l’impact du jugement des autres sur un individu. Cale commence dès que l’individu est en âge de se sociabiliser. Dans un processus de différenciation, l’individu se crée sa propre personnalité et ses propres intérêts via l’interaction sociale.

L’individu créée un « reflet » social de lui-même, qui dépend d’une multitude de facteurs : jugement des congénères et des personnes autoritaires, sexe, âge, capacités, handicap, physique… Durant l’enfance et l’adolescence, tous ces critères sont très importants ; par ailleurs les personnes ne sont pas très tendres entre elles à ces âges-là…

Néanmoins, il existe une notion qui découle du reflet social : la désirabilité. L’individu va-t-il être accepté par la société ? Cette notion peut lourdement influencer sur l’estime de soi de la personne ; 2 cas sont alors possibles :

  • Une estime forte voire une surestimation qui peut pousser à un leadership « anarchique »
  • Une sous-estimation pouvant conduire à un repli sur soi-même et à l’isolement social

D’où en aparté le dogme du harcèlement scolaire. Le leadership étant prégnant pendant les années scolaires, l’individu qui ne plaira pas sera automatiquement vu comme faible et nuisible. Le comportement social des rats en est un bon exemple.

http://rongeursendestress.e-monsite.com/pages/fiches-rongeurs/le-rat/comportement-du-rat.html

http://l.salvador.free.fr/publis/Salvador%20(2003)%20Estime%20de%20soi%20%26%20miroir%20social%20en%20milieu%20scolaire.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Estime_de_soi

Comment notre miroir social se reflète via des mediums ?

Le miroir social est une composante essentielle de notre vie sociale. Cependant des éléments peuvent le changer selon l’importance en bien ou en mal de certains éléments qui nous sont indirects dans la vie réelle. L’exemple le plus criant aujourd’hui est bien évidemment celui des enfants via-à-via des parents.

L’article de Simone Korff-Sause relate notamment comment les parents peuvent arriver à renier leur propre progéniture si celle-ci est atteinte d’une tare ou d’un handicap sévère. Lorsque cette situation se produit, les parents sont dans un état de honte et de colère (envers la Nature et envers l’enfant). Ainsi, ils considèrent leur enfant comme un étranger plus ou moins dangereux. Malgré cela, le miroir social s’en retrouve changé : souvent le cercle social s’éloigne de la famille ayant un enfant atteint d’une pathologie.

Pour d’autres parents, ces derniers tentent par l’intermédiaire de leurs enfants (la notion de miroir social est très variable selon les événements qui surviennent dans la vie de l’individu) de « laver » leur miroir social, le rendre plus présentable envers les autres, comme des personnes de même rang social ou d’autres qui fréquentent une même culture.

Ainsi dans l’objectif de donner le meilleur à leur(s) enfant(s), les parents vont plus ou moins imposer des choix de vie à leurs enfants, souvent au détriment des choix de ces derniers. Dans certains cas où l’un des deux parents a dévié de ses ambitions par contrainte, celui-ci va littéralement transférer ses désirs sur le présent et l’avenir de l’enfant.

Dans un autre registre, les crimes d’honneur, surtout perpétrés au Moyen-orient, a pour fond ce miroir social que l’on porte dans la société. On peut dire donc considérer la notion d’honneur avec l’estime de soi et la confiance dans la symbolique du miroir social.

http://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2011-2-page-48.htm

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=SM_057_09

Cependant, il n’y a pas que le miroir social qui nous évalue en tant que personne. Plus vaste encore, la publicité, les magazines et plus généralement tout média de masse nous reflète un semblant d’idéal à atteindre sur le plan sociétal, perpétré par la culture. La culture de masse la plus prégnante aujourd’hui est sans doute la culture occidentale. Je reprends certains exemples comme des femmes asiatiques qui se débrident les yeux ou des filles d’Europe de l’est qui multiplient les chirurgies esthétiques pour ressembler à une certaine Barbie…

L’économie a aussi un rôle dans la perception du miroir social idéal via les publicités et notamment les produits. C’est peut-être ainsi que l’obsolescence programmée a vu le jour, et que certaines modes comme l’affinement des cellulaires ou l’évolution de certains ports sur les ordinateurs se sont imposées dans les domaines en question.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s