Cobalt 60

Le cobalt 60 est un matériau dangereux. Quoi de mieux pour un (futur) film qui donne une approche cynique du culte de l’apparence d’aujourd’hui ?

J’ai bien hâte que ce film sorte, car cela me montrera la réception de ce film qui met vraiment en avant un dogme un peu tabou : le culte du beau dans notre société. Mais c’est quoi une personne « belle » ?

Le culte de l’apparence dans la société

C’est une forme de racisme dissimulé ; pourtant les discriminations physiques sont monnaie courante de nos jours. Dès la naissance et l’enfance, l’apparence que nous avons va conditionner notre éducation. D’une manière générale, un enfant dit « beau » va être moins réprimandé, et ses punitions seront plus négligées qu’un enfant dit « laid ». Dans certains cas, les résultats scolaires peuvent énormément varier pour un enfant beau, notamment s’il peut rattraper une mauvaise note ou une mauvaise moyenne. Du fait de son apparence on observe que les enfants « laids » compensent en étant généralement bons à l’école. De même, lors des entretiens d’embauche, à diplôme égal, une personne considérée comme belle aura plus de chances d’être embauché. Elle gagnera également plus d’argent.

Aussi statistiquement, une personne dite moche ou grosse sera plus mal vu par les gens environnants, comme si l’individu en question devait porter une certaine responsabilité dans son physique, en plus de la possible culpabilité qu’il est censé porter.

Comment les médias nous imposent des normes

Les normes sociétales, avec les clichés et autres préjugés, vont véhiculés avec les médias. D’un autre côté, les normes sociétales sont étroitement liées au miroir « idéal » que chacun de nous imagine. Notamment pour la femme, pour lesquelles les normes sociétales sont plus oppressantes que pour les hommes ; la preuve en regardant les nombreux magazines destinés à la gent féminine.

En y pensant plus profondément, ces normes viennent probablement depuis l’ère médiévale, où les principes religieux étaient très suivis dans les chaumières. Avec le temps, ces principes ancrés se sont accentués au fur et à mesure du temps. Les médias n’ont évidemment pas manqué de mettre en avant les stigmates de la société, les reproduisant tel une détermination sociale, pour mieux les imposer aux spectateurs. Mais la culture se développant, elle impose désormais des normes physiques. Rares sont les médiums qui font l’apologie du moche ou du gros…

Ce film met en exergue tous ces clichés invisibles qui définissent la société physiquement discriminante d’aujourd’hui. Qui plus est, le teaser laisse entrevoir que le collectif de jeunes « beaux » utilise les réseaux sociaux tels qu’Instagram pour véhiculer leurs idées. En comparaison avec les médias de masse, les réseaux sociaux propagent de manière plus rapide les idées et les clichés et font adhérer beaucoup plus de monde. D’un autre côté, ces médiums sont utilisés par la jeune génération, plus sensible aux causes physiques car noyés en plein dans les normes. Dans le fond, je trouve que le film, même très cynique, montre très bien ces clichés, et notamment l’affect du corps chez les jeunes.

http://www.mei-info.com/wp-content/uploads/revue20/ilovepdf.com_split_6.pdf

http://www.psychologies.com/Beaute/Image-de-soi/Complexes/Articles-et-Dossiers/Se-reconcilier-avec-son-corps/La-tyrannie-de-l-apparence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s